Prières


Prières simples et belles


Prières glanées au fil de nos lectures, de nos promenades sur le web,
ou de vos envois (un grand merci à Alma)
petites flammes qui jamais ne s'éteignent,
puissent-elles éclairer aussi nos pas sur le Chemin qui mène au Père !

Pages suivantes :
Prières des temps anciens Prières du temps présent


There is not enough darkness in the whole world
to extinguish the light of a small candle.


Mon Dieu,
je T'offre cette année qui commence.
C'est une parcelle de ce temps si précieux
que tu m'as donné pour Te servir.
Je la mets sous le signe de la fidélité :
fais qu'elle soit une longue ascension vers Toi
et que chaque jour me trouve
plus riche de foi et d'amour.

Mon Dieu,
je T'offre tous ceux que j'aime.
Ne permets pas que je leur fasse défaut,
mais plutôt que je sois pour eux
le canal invisible de ta grâce
et que ma vie leur manifeste ton amour.

Mon Dieu,
je T'offre aussi l'immense douleur de ce monde
que tu as créé et racheté :
les souffrances des enfants innocents,
le long ennui des exilés,
l'angoisse des chefs,
et ce poids qui pèse si lourdement sur tous.

Mon Dieu,
qu'une étincelle de ta charité
éclate en nos ténèbres
et que l'aube de la paix
se lève en cette année.

Je Te le demande en union avec tes saints,
avec ton Eglise,
avec ton Fils, Jésus-Christ, prince de la Paix.

Madeleine Danielou
Seigneur, maître du temps,
fais que je sois toujours prêt à Te donner
le temps que Tu m'as donné.

Seigneur, maître du temps,
aide-moi à trouver chaque jour

le temps de Te rencontrer
et le temps d'écouter les autres,

le temps d'admirer
et le temps de respirer,

le temps de me taire
et le temps de m'arrêter,

le temps de sourire
et le temps de remercier,

le temps de réfléchir
et le temps de pardonner,

le temps d'aimer
et le temps de prier.

Seigneur, maître du temps,
je Te donne toutes les heures de cette journée
et tous les jours de ma vie,
jusqu'au moment où j'aurai fini
mon temps sur la terre.

Jean-Pierre Dubois-Dumée

Apprends-moi, Seigneur, à dire merci…

Merci pour le pain, le vent, la terre et l'eau.
Merci pour la musique et pour le silence.
Merci pour le miracle de chaque nouveau jour.

Merci pour les gestes et les mots de tendresse.
Merci pour les rires et les sourires.
Merci pour tout ce qui m'aide à vivre
malgré les souffrances et les détresses.
Merci à tous ceux que j'aime et qui m'aiment.

Et que ces mille mercis
se transforment en une immense action de grâces
quand je me tourne vers Toi,
la source de toute grâce
et le rocher de ma vie.

Merci pour ton amour sans limite.
Merci pour la paix qui vient de Toi.
Merci pour le pain de l'Eucharistie.
Merci pour la liberté que Tu nous donnes.

Avec mes frères je proclame ta louange
pour notre vie qui est entre tes mains,
pour nos âmes qui Te sont confiées,
pour les bienfaits dont Tu nous combles
et que nous ne savons pas toujours voir.

Dieu bon et miséricordieux,
que ton nom soit béni à jamais.

Jean-Pierre Dubois-Dumée

Jésus, là où tu es né,
ta crèche n'était pas fermée.
Tu as voulu
que tout le monde puisse venir Te voir,
parce que Tu es venu pour tout le monde.

Avant que Tu naisses, Jésus,
Joseph et Marie n'avaient trouvé
que des maisons aux portes fermées :
fermées au secret de Dieu.
Ils ont trouvé ouverte une étable,
une pauvre étable…

Aujourd'hui, Jésus,
Tu ne nais plus dans une étable ;
mais Tu veux naître, dire le secret de Dieu
dans toutes les maisons, dans tous les cœurs.

Tu veux déposer le baiser de Dieu
sur tous les visages.
Tu veux des millions de crèches
pour habiter le monde.
Tu veux des millions de cœurs
pour donner ta paix sur la terre.
Tu veux des millions de visages
pour donner la paix de Dieu.
Tu veux des millions de Noëls
pour donner ton Noël.

Jésus, viens ouvrir nos maisons et nos cœurs
pour dire avec Toi :
Gloire à Dieu, notre Père !

Elie Maréchal
Esprit-Saint, comment Te nommer,
Toi qui n'as pas de visage,
Toi qui n'es ni le Père ni le Fils
mais leur amour.
Les mots dont on Te désigne
sont ceux qui m'ont toujours séduit :
Esprit de vérité, Esprit d'amour.
Toi qui les unis en Toi,
donne-moi de chercher à les unir en moi.

Esprit-Saint, Toi qui es
l'inspirateur de tout ce qui commence,
Toi qui donnes la patience
dans les délais et les retards,
Toi qui nous aides à recommencer sans cesse,
Toi qui nous permets de finir,
sois l'hôte invisible,
l'hôte inconnu de toute l'histoire humaine.

Toi qui es la douceur de ce qui est fort
et la force de ce qui est doux,
Toi qui agis dans le secret des profondeurs,
Toi qui sais ce qu'est dans nos cœurs
un espoir déçu, un amour trahi,
une séparation entre ceux qui se sont aimés,
Toi qui as si bien fait ce qui fut fait,
refais ce qui a été défait.

Toi qui es la voix de nos silences,
le gémissement de nos prières,

viens, Esprit Créateur, re-créateur.

Jean Guitton

Impose silence à ma prière

Prends-moi, Seigneur, dans la richesse divine de ton silence,
plénitude capable de tout combler en mon âme.
Fais taire en moi ce qui n'est pas de Toi,
ce qui n'est pas ta présence toute pure,
toute solitaire, toute paisible !
Impose silence à mes désirs,
à mes caprices, à mes rêves d'évasion,
à la violence de mes passions.
Couvre par ton silence la voix
de mes revendications, de mes plaintes.
Imprègne de ton silence
ma nature trop impatiente de parler,
trop encline à l'action extérieure et bruyante.
Impose même ton silence à ma prière,
pour qu'elle soit pur élan vers Toi.
Fais descendre ton silence
jusqu'au fond de mon être,
et fais remonter ce silence
vers Toi, en hommage d'amour !

Accorde-moi, Seigneur, un esprit souple,
afin que je paraisse faible et sans défense
plutôt que de peiner ou de briser.
Accorde-moi un esprit droit
afin que je n'interprète jamais en mal
la peine que l'on me fait.
Accorde-moi, Seigneur, un cœur humble
afin que je ne me raidisse pas
devant les critiques.
Accorde-moi un cœur large,
afin que je supporte les étroitesses d'esprit.
Accorde-moi, Seigneur, une volonté ferme,
afin que je persévère malgré l'ingratitude.
Accorde-moi surtout de savoir écouter,
de savoir deviner, de savoir pardonner.
Afin que mes frères soient moins malheureux !

Jean Harang
Tu es le Dieu
Des choses impossibles,
Toi qui as rendu fécondes
Les entrailles stériles,
Nous venons
Te demander l'impossible :
Ramène tous les chrétiens à la maison.
Non pas dans Notre Eglise,
Non pas dans La Leur,
Mais dans La Tienne.
C'est impossible
Seigneur,
C'est pourquoi nous venons à Toi.

Bruno de Roeck

Seigneur, je Te supplie de me délivrer
de cette tentation harcelante
de considérer le temps de ma maladie
comme une mesure pour rien dans ma vie,
une période creuse et sans valeur.

Que je revienne à la santé
ou que j'aille peu à peu à mon éternité,
je dois avant tout rester à la barre ;
ma vie, je dois la vivre au jour le jour
et Te la donner tous les jours.
Il ne s'agit point de partir à la dérive…

Je n'ai pas à attendre un lendemain incertain
ni à me bercer de rêves ou de regrets :
je suis malade, je Te sers malade.
Vais-je attendre, pour T'aimer, des circonstances
qui, peut-être, ne se produiront jamais ?
Et s'agit-il pour moi de T'aimer à mon goût
ou de Te servir là Tu m'attends ?

Seigneur, ma vie n'est pas manquée
pour être une vie de malade.
Je veux la remplir à déborder,
avec ta grâce qui se joue du temps
et n'a que faire
des actions glorieuses pour le monde.

Pierre Lyonnet

Mon Dieu,
Il y a des jours où je ne sais pas où tu m'amènes et, cependant, je sens que tu me tiens la main et que tu ne me lâcheras pas. Tu me l'as tellement prouvé ! A deux reprises, j'ai été sur le point de te retrouver. C'est du moins ce que disaient les médecins… Et je suis toujours là !
Je pense que je n'étais pas prête ! Oh ! non, pas prête du tout…
Je pense que toutes les épreuves que j'ai subies sont autant de grâces que tu m'as accordées.
Aide-moi à toujours conserver l'espérance.
Aide-moi à voir tout autour de moi ces mains qui se tendent, aussi bien pour donner que pour recevoir.
Aide-moi à te retrouver dans ces visages qui m'entourent.
Donne-moi la patience qui me manque souvent.
Aide-moi à toujours faire preuve de charité.
Et puis, à ma place, aide-moi à toujours être témoin de l'Evangile.
Si je tombe, mon Dieu, aide-moi à me relever et à repartir d'un pas plus alerte que jamais et cela, jusqu'à l'heure de ma mort.
Il n'y a que Toi qui puisses m'aider. Toi seul sait à quel point !
La solitude, ça n'existe pas lorsque l'on croit en Toi.
Je sais que je peux tout te dire, que tu me guideras, que tu m'éclaireras comme un père qui n'abandonne jamais son enfant et qui le protège à tout instant.
Aide-moi à toujours avoir foi en Toi.
Je te demande beaucoup, mais j'ai oublié l'essentiel : merci, mon Dieu, d'être toujours près de moi.

Jeanine Dubois
Extrait de la revue Vermeil n°216, février-mars 2001.

Seigneur,
tends-moi la main
et je danserai pour toi.

Dans ton amour pour nous,
tu as fait bien des pas.
Tu as parcouru
les routes poussiéreuses de Galilée
pour annoncer la Bonne Nouvelle.
Tu n'as pas reculé sur le chemin qui te menait
au Mont des Oliviers.

Et dans la beauté de ta résurrection,
tu t'es révélé à tes disciples.
Tu en as même rencontré quelques-uns
tout discrètement,
sur la route d'Emmaüs.

A chacun, à chacune,
tu as dit ta présence chaleureuse et ta fidélité.
Avant moi, tu as marché sur le chemin
où tu m'appelles aujourd'hui.

Dans mes ténèbres,
tu seras la lumière de mes pas.

Dans ma faiblesse,
tu seras la force de mon cœur.

Je sais que dans l'élan de ton esprit
je danserai ma mort
et que je sauterai jusqu'à toi.

Jacques Dubuc
Prêtre québécois et danseur professionnel,
mort d'un cancer en 1998, à l'âge de 43 ans.
C'est pendant sa maladie qu'il a écrit cette prière.
Extrait des Annales d'Issoudun, juillet-août 2000.

Seigneur tel que je suis, je viens à toi. Bien sûr avec mes limites, mes erreurs, mes défauts. Mais Seigneur, aujourd'hui, je désire revenir à toi. Je veux d'abord te demander pardon. Pardon pour toutes les fois où je t'ai rejeté. Pardon pour toutes les fois où je t'ai oublié. Pardon pour toutes les fois où je t'ai tourné le dos. Mais aujourd'hui Seigneur, je veux prendre la décision de changer ma vie. Je suis fatigué de ne plus être heureux. Je suis fatigué de me chercher dans tous les sens. Je suis fatigué de te chercher partout alors que tu es à l'intérieur de moi. Seigneur sois assez bon pour me reprendre avec toi. J'ai tellement besoin de toi et de me sentir aimé et accepté. Seigneur merci de me donner une vie nouvelle, une vie en abondance. Amen.

Texte transmis par Alain Guillemette (Canada). Grand merci à lui !

Attention chien méchant.
Attention travaux.
Attention chute de pierres.
Attention route glissante.
Partout, des appels à l'attention.

Mais où sont les appels à l'attention
que nous devons aux autres :
les appels à la délicatesse,
les appels au respect,
les appels au partage ?

Je suis distrait, Seigneur.
Comment pourrais-je les entendre, ces appels,
quand je suis préoccupé par ma santé,
enfermé dans mes rêves,
épuisé par mon travail,
fasciné par la télévision…
Pardon, Seigneur.

Et tes appels, Seigneur, les tiens,
les petits signes que Tu m'adresses
à travers les gens proches ou lointains,
les grands signes que Tu m'adresses,
à travers l'exemple des saints,
à travers les messages de ton Evangile,
à travers les invitations à la prière,
tous ces appels ne rencontrent souvent
que mon indifférence…
Pardon, Seigneur.

Apprends-moi, je t'en prie,
à être attentif
à toutes les attentes,
à toutes les souffrances,
à toutes les espérances.

Apprends-moi aussi
à déceler tout ce qui est bien
derrière ce qui est mal,
tout ce qui se cherche
derrière tout ce qui semble acquis,
tout ce qui est neuf
derrière tout ce qui est vieux,
tout ce qui bourgeonne
derrière tout ce qui se fane,
tout ce qui vit
derrière tout ce qui meurt.

Montre-moi, Seigneur,
l'enfant sous le vieillard,
la plage sous les pavés,
le soleil sous les nuages,
et toutes les soifs cachées :
la soif de pureté,
la soif de vérité,
la soif d'amour,
la soif de Toi, Seigneur.

Affine mon regard,
réveille ma capacité d'amour,
ouvre grand mon cœur,
aiguise mon attention,
développe mes attentions,
tourne-moi vers les autres,
tourne-moi vers Toi, Seigneur.
Amen.

Auteur inconnu

Prière à ma Petite Grand-Mère

Si loin des hommes un jour, tu puisses t'en aller,
à jamais dans les coeurs tu resteras tout près.
Si les uns t'oubliaient, l'Eglise leur pardonne,
d'autres savent qu'aux biens que ta sagesse honore,
le coeur est trop petit pour que brûle la flamme
de la reconnaissance ; et saches
qu'au plus profond du mien, sa lueur restera à jamais éternelle.

Par ta sainteté, protège-moi.
Guide ma main, mon esprit et mon coeur,
afin que de tout temps, quand je te sollicite,
je répande par toi …
le bien, l'Amour et le bonheur.
Amen.

Christian Droz
Seigneur ouvre mes lèvres
et ma bouche publiera ta louange


Petite lampe allumée,
Tu veilles sur Le Trésor,
Et nous indiques Le Fils
Bien Aimé.
Tu nous invites à comtempler,
Le mystère qui s'est donné.
Tu nous entraines sur le chemin,
De l'Amour, du Don Parfait.
Et sous le tendre regard,
De notre mère, Notre Dame
De Grâce de Cambrai,
Nous Le rencontrerons,
Et nous nous écouterons,
Nous nous parlerons, nous comprendrons,
Et nous nous aimerons.
Petite lampe allumée,
Tu nous invites à la rencontre,
De l'Ultime, tout au fond
De nous caché.

Colombe Espérance


Pages suivantes :
Prières des temps anciens Prières du temps présent




Boîte aux lettres

Retour à la Page d'accueil